Formation

4 SEMAINES DE CONFINEMENT…

4 semaines… 4 semaines de confinement… 4 semaines d’école à la maison… 4 semaines c’est long… Mais finalement dans une vie c’est court !!

Voilà 4 semaines que nous vivons une période sans précédent. Une période où, confinés chacun chez soi, on apprend tous les jours à se poser un peu, à profiter de nos enfants, à réapprendre à vivre le présent, à se poser des questions sur notre existence et notre raison d’être. C’est aussi le moment des grands travaux dans nos activités respectives, le moment de réfléchir et d’avancer sur des projets futurs, le moment de mieux préparer l’avenir car oui il faut positiver et penser à l’avenir encore plus dans la période actuelle !!

…LE TEMPS DU TRAVAIL et DE LA REFLEXION.

Pour Sport-in le confinement a été propice à la finalisation d’un certain nombre de dossiers axés sur l’ingénierie de formation, sur l’accompagnement des organismes de formation en particulier sur la gestion de la formation à distance en période de confinement. Une nouvelle opportunité ?! Finalement 4 semaines c’est quoi ? Profitons des 4 semaines supplémentaires pour faire fructifier les nouveautés, les bonnes idées, les essais-erreurs, ayons l’esprit le plus ouvert possible et avançons ensemble dans l’innovation.

ET LES ORGANISMES DE FORMATION DANS TOUT ÇA ?

Actuellement tous les organismes de formation vivent une période de nouveautés et d’innovations !! En effet le confinement amène chacun des organismes de formation à repenser son mode de transmission des connaissances et compétences. Des nouveaux outils dématérialisés sont utilisés, les applications comme Zoom ou encore Watts App, Skype, Screen… ont la part belle dans le lien conservé avec les stagiaires et entre formateurs. Ce lien si humain que nous choyons dans notre quotidien personnel doit rester la valeur fondamentale du fonctionnement de ces structures de formation. Le lien social vecteur fondamental de notre bien-être est aussi le principe de base du bon fonctionnement d’un apprentissage. Nos enfants le vivent en ce confinement : les copains leur manquent. Les enseignants rivalisent d’ingéniosité pour conserver le lien avec les élèves. Charge aux organismes de formation de maintenir le lien avec leurs stagiaires, de continuer d’alimenter les apprentissages, de « donner à manger et à boire » à tous ces jeunes (et moins jeunes) en formation. Organisons des classes virtuelles, des visio, des entretiens individuels, des apprentissages en ligne… en somme prenons soin des stagiaires comme s’ils étaient en face de nous et pas uniquement pour 4 semaines !!

Pour autant, les organismes de formation sont aussi confrontés à la réalité du désengagement possible tant des stagiaires que des formateurs. Il n’est jamais simple pour un stagiaire de travailler à distance et pour un formateur de conserver son activité à distance (et pourtant dieu sait si je milite depuis de nombreuses années pour le e-learning sur la base des études scientifiques en particulier Canadiennes comme le site http://www.refad.ca/ ou encore des articles tels que https://www.easy-lms.com/fr/base-connaissances/base-de-connaissances-lms/apprentissage-synchrone-vs-asynchrone/item10387).

OUI MAIS LE STAGIAIRE IL REGARDE NETFLIX ?

Réseau d'apprentissage
Rester en synergie d’apprentissage.

Pour le stagiaire il s’agit tout à la fois de profiter de la période actuelle comme un jeune (peut-être aussi un jeun ??) à savoir user et abuser de Netflix, faire des grasses matinées à n’en plus finir, des apéro party en visio… mais tout à la fois de conserver une hygiène de vie et un rythme de travail en lien avec la formation suivie : se lever à heure fixe, travailler ses cours à raison d’horaires réguliers, faire son sport confiné… et réfléchir pour anticiper son avenir proche en sortie de confinement afin d’aller réussir son diplôme. Que le stagiaire profite de cette période de 4 semaines pour prendre du temps tout en devenant encore plus responsable et autonome pour son activité future car les apprentissages en ligne sont sources de réussite certaine.

(https://eduscol.education.fr/numerique/dossier/archives/eformation/notion-modularite/apprentissage-mixte-blended-learning/meta-analyse-sur-les-etudes-concernant-la)

SAUF SI LE FORMATEUR SE REINVENTE.

Pour le formateur, la donne est un peu la même. Il doit essayer de se renouveler, il doit utiliser de nouveaux outils pour maintenir le lien avec les stagiaires, il doit rendre son contenu encore plus vivant et dynamique qu’auparavant en salle de formation, il doit surtout conserver son activité au sein des organismes de formation en proposant quelque chose de très qualitatif et un lien renforcé avec les stagiaires. C’est une nouveauté pour lui car jusqu’à maintenant son lien avec les stagiaires se faisait en salle de formation ou sur le terrain. Il doit désormais le faire via des visio et du travail à distance. Il doit s’organiser entre les devoirs de ses enfants, ses clients personnels, la gestion de sa maison mais aussi son activité de formateur à distance désormais. Il doit s’inventer informaticien tout autant que pédagogue. Que le formateur profite de ces 4 futures semaines pour produire du contenu, tester des applications en ligne et devenir un référent de son métier. Faire la part belle au e-learning sera pour certains une nouveauté, pour d’autres un challenge et pour une troisième frange de pédagogues un tremplin vers les apprentissages. Sport-in accompagne d’ailleurs plusieurs équipes pédagogiques dans ces process de gestion de formation à distance.

(https://www.demos.fr/sites/demos.fr/files/resources/Etude_eLearning.pdf)

Mais attention restons vigilants sur les fondamentaux à respecter pour le e-learning, indiqués ci-après 

https://www.demos.fr/sites/demos.fr/files/resources/les13commandements-du-elearning.pdf

4 SEMAINES POUR INNOVER

e-learning
Formation à distance

Finalement, ces 4 semaines ne sont-elles pas une période propice aux nouveautés, au renouveau tant du côté du stagiaire que du formateur et donc des organismes de formation ? Le confinement n’est-il finalement pas une véritable opportunité d’innovations dans les méthodes pédagogiques (n’en déplaise à certaines institutions) toujours sous couvert d’une plus grande qualité ? N’avons-nous pas désormais la liberté de proposer des cours pour un groupe en visio, des tutoriels individualisés, des entretiens personnels, du tout e-learning finalement !! Et n’est-ce pas là une formidable opportunité pour les organismes de formation de prouver que « ça marche » !! Que des apprentissages ont bien lieu à distance, que des examens peuvent se réussir à distance…

4 SEMAINES POUR UNE VIE

Peut-être dans un avenir proche pourrons-nous voir émerger encore plus d’outils, de contenus en ligne complémentaires des contenus en présentiel, des formations quasi 100% à distance même dans des métiers à priori terrain. Puisse l’avenir proche nous rappeler que ce confinement aura été une belle opportunité de nous renouveler dans les méthodes pédagogiques et nous démontrer que même à distance le lien peut rester fort. Que même confinés nous sommes plus que jamais liés et que ce lien physique ou à distance reste le moteur de notre vie et de nos activités. Vive les 4 prochaines semaines 😊

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *